Voir le profil

Le retour de votre dose de liens - Numéro #101

Revue
 
 

Votre dose de liens

28 février · Numéro #101 · Consulter en ligne

Un email hebdo avec une sélection de liens et ressources sur la santé, le bien-être, le sport et le développement personnel pour ceux qui ont connu le siècle dernier.

Je les partage avec toi parce que je les trouve intéressants et que je pense que tu les trouveras intéressants toi aussi.


Bonjour,
j’ai décidé aujourd’hui de réactiver cette lettre. Vous la recevez car vous étiez abonné à l’ancienne formule Ta dose de liens ainsi qu’à ma lettre Superfans sur la création de contenu. Cette nouvelle formule condense en effet les deux.
Elle mixe des liens pour comprendre le monde, avoir une vie plus équilibrée, plus sportive et plus créative. C’est ma manière d’explorer cette idée de vie créative qui est un peu ma quête, notre quête à beaucoup.
En revanche je bloque un peu sur le nom. Si vous avez des idées. Je suis preneur.
Je vais partager des liens et des réflexions. Chaque édition intègrera ainsi un billet sur un sujet qui me tient à cœur. Et le plus souvent avec un petit dessin en illustration. Un “talent” que je veux développer.
Bonne lecture.

Je peux prendre les choses sous n’importe quel angle. Je suis introverti. Avec une légère tendance ours des cavernes en plus.
Si vous êtes introverti vous savez ce que ça signifie. Si vous ne l’êtes pas je crois que ce dessin résume exactement à quoi ressemblent nos discussions et notre place dans le monde.
L'introversion n'est pas une qualité ou un défaut. C'est une caractéristique. C'est un mode de fonctionnement. Nous avons besoin de réfléchir avant de parler.
Bien entendu dans une discussion c'est un peu problématique car nous avons besoin de temps pour réfléchir avant de répondre. Alors nous donnons le change pour gagner un peu de temps. Mais combien de fois la véritable réponse que j'aurai aimé donné n'arrive qu'après la discussion ?!
En même temps, ce mode de fonctionnement peut nous amener à crouler sous le poids de nos réflexions. Il peut se transformer en un fardeau de ruminations. Il peut accentuer notre sentiment de ne pas savoir assez de choses, d'être un imposteur. Il peut entamer notre estime de soi.
J'ai mis très longtemps à comprendre ce mode de fonctionnement.
Gamin on me collait l'étiquette timide. Et la timidité ça se soigne il semblerait : “Oui il suffit d'aller parler aux autres.
J'ai grandi avec cette idée en tête qu'il suffisait d'aller parler aux autres. Qu'il fallait aller aux fêtes. Que je devais accepter les invitations à des soirées à l'université et pire les fêtes des collègues de boulot.
Et dans le même temps je ne m'y sentais jamais à ma place.
La société nous balance des images sur l'importance de l'amitié, la culture célèbre les bandes de potes et moi je me demandais pourquoi j'avais tant besoin d'être seul si souvent. La société a du mal avec les introvertis.
La culture américaine est extravertie. Elle valorise l'extraversion. Au point qu'elle en oublie que tous les créateurs et artistes qu'elle vénère et célèbre sont des introvertis.
Ces dernières années j'ai cherché à comprendre plus les choses.
Pourquoi je ne me sentais pas à ma place dans ce monde, notamment celui de l'entreprise ? Pourquoi je ne me reconnaissais pas dans les modèles véhiculés par la société ? Pourquoi j'avais envie de faire les choses différemment et que ça ne correspondait pas à ce que l'on attendait de moi ?
Et j'ai cherché à comprendre une dualité qui me semblait tellement naturelle mais qui semble curieuse pour tant de gens.
Pourquoi moi qui n'aime pas toutes les mondanités mais aime autant créer du contenu et m'exprimer ? Pourquoi je préférais faire un cours devant 200 personnes qu'un TP avec 10 personnes. Pourquoi l'ours des cavernes que je suis peux dans certains cas devenir un être très sociable ?
La réponse serait très longue. Mais voici un élément de réflexion que j'ai découvert il y a quelques temps.
Nos tensions
Il existe en nous des tensions. Des tensions entre nos modes de fonctionnement. Leur prédominance. Et comment ils sont câblés ensemble.
Voici une tension forte chez moi : j'ai un fonctionnement introverti pour la réflexion et un fonctionnement extraverti pour l'expression.
Et vous savez quoi ? Nous sommes un certain nombre comme ça ! Il parait que 4 à 5% de la population fonctionne ainsi. Et d'un autre côté on s'en tape un peu.
Ces deux fonctionnements peuvent sembler inconciliables alors que cette dualité est pourtant le point commun de beaucoup de personnes créatives.
Mais chez moi cette créativité a longtemps été enfouie. En fait nous vivons dans un monde où le petit Homme est avant tout éduqué pour avoir un travail. La créativité et l'art sont des passe-temps de jeunesse… et de retraite.
Tout comme le sport d'ailleurs. Ils sont donc réservés à certains pendant que d'autres font tourner l'économie.
J'ai vécu la désillusion en foot. J'ai intégré que j'étais nul en dessin et encore plus nul en musique. J'ai intégré qu'il fallait faire ses devoirs plutôt que jouer. Et out ça a laissé des cicatrices.
Nous avons tous besoin d'une vie créative
En creusant ces questions j'ai cependant découvert autre chose. C'est le gros avantage de l'introversion. Nous avons une tendance à vouloir comprendre notre fonctionnement. Et une fois que c'est fait de le partager pour aider les autres.
J'ai découvert à quel point la créativité peut s'exprimer de tant de manières. Qu'être créatif ce n'est pas forcément être un artiste. Ou qu'être un artiste ce n'est pas seulement s'exprimer dans des domaines artistiques tels qu'ils sont généralement définis.
La vie créative ce n'est pas de devenir un artiste, vendre des livres ou être exposé dans des galeries. La vie créative c'est accepter que nous pouvons créer quelque chose. Que nous sommes les artisans de notre vie. Que nous avons une autre place que faire des tableaux Excel toute la journée.
Et la vie créative est pour tout le monde. Elle n'est pas réservée aux introvertis. Nous avons tous besoin d'une vie créative.
Lu et (re)vu cette semaine
Étienne Klein, philosophe des sciences : « Si un chercheur honnête dit "je ne sais pas" à la télé, on ne va pas le réinviter » Étienne Klein, philosophe des sciences : « Si un chercheur honnête dit "je ne sais pas" à la télé, on ne va pas le réinviter »
Auto-censure : l’avertissement de George Orwell plus pertinent que jamais
This Is How Reading Rewires Your Brain, According to Neuroscience
Et si l'imagination permettait de créer le futur que nous voulons ?
Cette artiste transforme les cours de bourse de Tesla, Apple ou Facebook en jolis tableaux
Ces maladies complètement oubliées qui ont failli tous nous tuer
Non, il n’est pas nécessaire de manger de la viande pour être en bonne santé
Ce que j'ai créé cette semaine
Mon avis sur les adidas Ultraboost 21 + grosse FAQ chaussures et drop Mon avis sur les adidas Ultraboost 21 + grosse FAQ chaussures et drop
555. Que retenir de Daft Punk pour construire notre marque 555. Que retenir de Daft Punk pour construire notre marque
Comme je ne peux pas courir en ce moment je vais marcher. Et en marchant je peux créer. Vendredi j'ai fait une vidéo et un podcast.
Comment réussir un podcast sans matériel ni studio
Tout sur ma vasectomie
Liens pratiques
Pour les parents : Kairos - Transformez vos routines en jeu!
Pour se détendre : une playlist ASMR signée LEGO pour se détendre au son des briques
L'info pour briller en société
Un superbe exemple de créativité
Tu sais pas quoi ?!
Le 24 août 1853, dans un restaurant de New York, un client refuse ses frites qu’il juge "trop épaisses"! Contrarié, le chef George Crum taille en tranches très fines des pommes de terre et les sert ainsi au client ! Le client adore ! Les chips sont nées !

https://t.co/ZXksmvEcrn https://t.co/DHHyfhXwas
La citation
N’imitez rien ni personne. Un lion qui imite un lion devient un singe. — Victor Hugo
A la semaine prochaine
Merci pour la lecture de cette lettre. N'hésitez pas me répondre et à la faire suivre à vos amis pour m'aider à la faire connaître. Gardez le sourire et soignez votre énergie créative !
xoxo
Bertrand
Avez-vous aimé ce numéro ?
Pour vous désabonner, cliquez ici.
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue
Bertrand Soulier - Clermont-Auvergne - France - Terre